Tous les articles par admin

Tribune dans Mediapart : Face au «national-poutinisme»

« L’identité nationale plutôt que la diversité et le partage » : c’est le projet poutinien relayé avec succès par les partis du repli et de l’extrême droite, à travers le continent, au dernier scrutin européen – et particulièrement en France par le Front national – mettent en garde le député Noël Mamère et Alexis Prokopiev, président de l’association Russie-Libertés.

Tribune Face au «national-poutinisme» à lire ici.

Conférence « Quelle réponse démocratique face à l’offensive du régime de Vladimir Poutine en Europe ? ».

Conférence

« Quelle réponse démocratique face à l’offensive du régime de Vladimir Poutine en Europe ? »

Mardi 25 novembre 2014, de 18h à 20h30

Palais Bourbon, 1er bureau, 126 rue de l’Université 75007 Paris.

Métro Assemblée nationale ou Invalides.

Inscription obligatoire* avant le 24/11 par mail : victorthomas.an@gmail.com

Continuer la lecture

Forum-Concert « Pour votre liberté et pour la nôtre ».

Samedi 4 octobre à Paris, salle Jean Dame, s’est déroulé le Forum-Concert « Pour votre liberté et pour la nôtre ».

« Pour votre liberté et pour la nôtre ». C’est avec ce slogan que Natalia Gorbanevskaïa et « le groupe des sept » ont manifesté sur la place Rouge à Moscou en 1968, alors que les chars soviétiques entraient dans Prague.

Aujourd’hui ce message est plus que jamais d’actualité. Alors que l’Ukraine s’enfonce dans la violence, la société civile russe voit ses droits fondamentaux mis en péril.

Continuer la lecture

Sur Mediapart : Le combat des mères de soldats russes contre le silence des autorités

Billet publié sur Mediapart : Le combat des mères de soldats russes contre le silence des autorités.

Le jeudi 17 avril 2014, lors de sa « Ligne directe » avec les téléspectateurs russes, Vladimir Poutine a reconnu pour la première fois, et de façon assez étonnante, le rôle des soldats russes dans l’annexion de la Crimée. D’après lui les militaires russes ont aidé « de façon concrète, résolue et professionnelle » les forces « d’autodéfense de la Crimée » à la rattacher à la Russie. Depuis cette déclaration inattendue le discours a changé. Selon le Kremlin il n’y aurait « aucun soldat russe le territoire ukrainien. »

Face à cette version officielle, le Comité des mères de soldats en Russie soulève une réalité très différente. L’une des plus anciennes ONGs russes, créée en 1989 pour défendre les droits humains au sein de l’armée, tire la sonnette d’alarme pour dénoncer le manque d’information officielle sur les soldats morts et disparus lors des combats en Ukraine. D’après le Comité des mères de soldats, très actif pendant les guerres en Tchétchénie, environ 15 000 militaires russes auraient été envoyés en Ukraine. Ella Poliakova, présidente du Comité des mères de soldats de Saint-Pétersbourg, parle « d’invasion » pour qualifier ce qui se passe sur le territoire du pays voisin.

Lire la suite ici.